25/01/2008

stage

A Montepellier

 

Stage intensif Voix et Chant géorgien

animé par Pascale Ben et Laurent Stéphan

du 23 au 26 février 2008

 

Programme et contenu

Travail de la voix et du corps le matin avec Pascale Ben. Recherche de sons liés au corps et favorisant une dynamique d’élan permettant de trouver de la nuance, des timbres différents, et une meilleure écoute de soi-même et des autres. Dans un climat chaleureux et ludique, les participants exploreront de nouvelles qualités de voix offrant des accès à l’imaginaire et au monde des sentiments, des impressions et des expressions. Déclaré par l'UNESCO "Patrimoine immatériel de l'humanité", le chant traditionnel polyphonique géorgien est d’une grande richesse et permet de vibrer de tout notre être : enseigné par Laurent Stéphan, il servira de cadre et de soutien aux moments de recherche pure et nous permettra d’utiliser tous les différents paramètres abordés le matin : le souffle, la présence, le timbre, le rythme, l’harmonie à plusieurs voix. Ces éléments seront abordés à travers des chants de travail, des chants d’amour, des berceuses, des chants de tous les moments de la vie.

 

Intervenants

Pascale Ben est comédienne. Elle est entrée en 1970 au Roy Hart Theatre à Londres, une troupe d’avant-garde. Elle a joué dans de nombreux spectacles, dans la plupart des pays européens. Depuis quelques années, elle habite à Montpellier. Elle enseigne dans le cadre de l’association « La voix est Libre » et travaille à la fois avec des professionnels du monde du spectacle et avec des amateurs désireux de découvrir ou d’enrichir leur voix. Elle intervient régulièrement à l'Université de Nîmes, à l'Université d’Osnabrück en Allemagne, ainsi qu'à l’Académie internationale de Wallonie, en Belgique.

Laurent Stéphan est comédien et chanteur. Sa passion pour les polyphonies géorgiennes et son désir de mieux comprendre le contexte de ces chants traditionnels l'ont amené à effectuer une dizaine de voyages d'étude dans ce pays du Caucase. Il a appris ce répertoire par transmission orale, en travaillant directement avec les chanteurs géorgiens dépositaires de cette tradition. En France, il interprète en concert ce répertoire au sein de deux groupes (l'Ensemble Marani et l'Ensemble Mze shina) avec lesquels il a déjà enregistré trois CD. Il enseigne ces polyphonies depuis 1998.

 

La Voix est libre

C’est une association Loi 1901 qui a pour objectif une recherche sur la voix et le théâtre. Ses activités sont des cours à Montpellier et à l’extérieur (tout public et professionnels), l’organisation de soirées conviviales Quartsiluni ainsi que la production de spectacles.

 

Ce stage de quatre jours est ouvert à 12 personnes. Pas de formation musicale préalable requise.

Lieu de travail : La Baie d’Einstein, 584, avenue Albert Einstein 34000 Montpellier.

Horaire : chaque jour de 10 heures à 17 heures. Possibilité d’hébergement.

Coût du stage : 135 euros. Adhésion à l’Association : 15 euros.

Pour s’inscrire, nous faire parvenir un chèque d’arrhes, d’un montant de 70 euros, à l’ordre de La Voix est Libre, 584 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier.

Renseignements et informations 06 23 04 15 04

Mail : envoix@lavoixestlibre.fr

18:53 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/01/2008

Annonce

Urgent !

Recherche un acteur originaire du Caucase pour jouer un Tchétchène de 30 ans dans un long métrage qui se tournera à Bruxelles au mois d'avril.

Le personnage parle français avec un accent. 

Réalisatrice: Nicole Palo

Production: Cinéastes Associés

Merci d'envoyer votre CV et photos à nicolepalo@yahoo.com

18:56 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/01/2008

Théâtre

chto_recto

chto_verso

A Grozny où elle a toujours vécu, l'armée russe a (presque) tout détruit.

Avec sa mère, sa grand-mère, sa nièce et sa soeur, elle a été contrainte
de fuir son paradis des montagnes pour errer sur les routes, déracinée.

Elle raconte son périple. Moscou ... Saint-Pétersbourg ... Marseille.

Dans une langue à la fois audacieuse et sensible, Sonia Chiambretto nous raconte l'histoire de ce voyage. L'espoir naît finalement.

18:59 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Concert

A Paris

Elshan & Malik Mansurov

samedi 9 février à 17h00

 

elshan-mansurovPetit pays au bord de la mer Caspienne, l’Azerbaïdjan est un jardin fertile à la croisée des mondes turc, russe et persan. De cette féconde semence culturelle est née le mugham, une tradition musicale classée en 2003 par l’Unesco chef-d’œuvre du patrimoine azéri. Alliant généralement voix, târ et kamantché, il laisse une large place à l’improvisation, se rattachant ainsi à la grande tradition persane. Il fut révélé en France dans les années 80 par la voix sublime d’Alim Qasimov et ses deux fidèles compagnons, Elshan et Malik Mansurov. Aujourd’hui le Théâtre des Abbesses accueille en duo les deux frères liés dans la vie comme dans la musique. Un vivant dialogue où kamantché et târ s’unissent et se répondent dans une conversation musicale de charme aux rythmes variés. - Jacqueline Magnier 

 

Tarif : 12 – 17 €

Lieu : Les Abbesses, 31 rue des Abbesses - PARIS 18

Réservation : http://www.forumsirius.net/orion/theavil.phtml?seance=3732

14:25 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spectacle

"Arek en Vrac"

De et par : Arek Gurunian

Mise en scène : Didier Vignali

 

Un spectacle qui pose de vrrraies questions à de vrrraies personnes, dans un vrrrai théâtre.

Avec un petit bonhomme très poli et tout propore sur lui. Son quart d'heure de gloire est à portée de main, il va tenter de le saisir... Aïe.

Tous les mercredis 20h à La Loge Théâtre , 2 rue La Bruyère, 75009 - Métro: St-Georges

Réservations au: 01 42 82 13 13 ou sur: www.laloge-theatre.fr 

13:31 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2008

Concert

A Paris

 
ALIM ET FARGANA QASIMOV

Musique spirituelle d'Azerbaidjan

 
samedi 5 avril à 20h30

azeri
 Photo : © Sébastien Schutyser / AKTC".

 

Le mugham d'Azerbaïdjan est une des facettes les plus brillantes de l'art musical classique du Moyen-Orient et de l'Asie centrale et si Alim Qâsimov en est aujourd'hui l'interprète le plus célèbre, il est aussi le plus créatif.

Le jeune chanteur de 32 ans qui, en 1989, donna à la Maison des Cultures du Monde ses premiers concerts en Occident et y enregistra ses deux premiers disques, est devenu un maître et son empreinte sera à n'en pas douter comparable à celles d'autres figures marquantes de l'histoire du mugham : Khân Shushinski, Jabbar Qaryagdi Oghlu ou Zulfi Adigözelov. Issu d'une famille modeste, Alim Qâsimov est un musicien complet, imprégné aussi bien par les répertoires religieux et populaires – il doit ses premières émotions à son grand-père, barde de village – que par une musique savante qu'il découvre à la fin de son adolescence.

Alim Qâsimov, c'est aussi une voix dont l'inspiration – il parle volontiers de flamme intérieure – anime la moindre inflexion, aussi bien dans les passages délicats, douloureux, chantés sotto voce, que dans ses vocalises spectaculaires et pathétiques. Musicien atypique, réfractaire à l'académisme, Alim Qâsimov propose une relecture novatrice du mugham, le rebaignant dans son essence, une poésie romantique qui mêle le profane et le sacré et une forme musicale ouverte, de tous temps rebelle à la sclérose. Pour sa fille Fargana, Alim est à la fois un père et un maître de musique à l'ancienne. Cette jeune chanteuse a grandi dans l'univers musical de son père, en dehors de tout conservatoire, comme cela se faisait autrefois. Elle excelle tout particulièrement dans le répertoire religieux qu'Alim fut un des premiers à réinvestir après la disparition de l'Union soviétique.Leur duo vocal ne brise donc pas la tradition, il la prolonge. Pour Alim, son travail d'innovation ou de création à l'intérieur du mugham repose sur la formation en trio classique.

De cette association où la voix commande, suivie pas à pas, avec de légers décalages, par le luth târ et la vièle kamânche, il se dégage une atmosphère de complicité, de spontanéité, propice à l'improvisation. Pour lui, chaque concert de mugham est une expérience méditative, voire mystique, dont il ne peut prévoir à l'avance le cheminement, même s'il s'appuie sur une trame fixée par la tradition. Rien n'empêche dès lors d'enrichir la palette sonore avec d'autres instruments, comme le hautbois des bardes, qui viennent nous rappeler que le mugham, pour classique qu'il soit, s'est aussi nourri d'apports populaires.

Ces musiciens hors-pair interprèteront deux grandes suites vocales et instrumentales du répertoire : les mugham Chargâh et Bayâti-Shirâz.

avec
Alim et Fargana Qasimov, chant et daf
Rafael Asgarov, hautbois balaban
Rauf Islamov, kamanche
Ali Asgar Mammadov, luth tar
Natiq Shirinov, percussions naghara

Lieu :
Auditorium du Louvre, 75001 Paris - Métro Palais-Royal
Plein tarif : 20 euros
Tarif abonnés : 16 euros
Tarif réduit : 12 euros
Renseignements et programmation complète : www.mcm.asso.fr

12:31 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Radio - Spectacle

laurelineEmission - Du 14 au 17 janvier sera diffusée dans l'émission d'RFI 'Accents d'Europe', une interview sur la collecte de contes réalisée en Géorgie Par Laurline Koenig et la Compagnie Bagan.

RFI à Paris : 89 FM, émission à 15h10pour les autres, il faut poadcaster l'émission : http://www.rfi.fr/radiofr/emissions/072/accueil_3.asp pour l'étranger, vous trouverez les fréquences sur cette page : http://www.rfi.fr/radiofr/statiques/capterrfi.asp...


Spectacle - Lipanali : contes, chant, tchouniri - par la Compagnie Bagan


Dans les hautes montagnes du Caucase, en Svanetie,
chaque hivers les âmes rentrent à la maison.Un conteur fouille dans ses souvenirs et se met à raconter une histoire.Parce qu'il ne faut pas que les âmes s'ennuient...


Le 1er février à 20 heures au Centre Mandapa , 6 rue de Wurtz, 75013 Paris.

Réservations : 01-45-89-01-60

12:22 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/01/2008

Fête

Paris : fête de la paroisse géorgienne Sainte Nino

le 20 janvier 2008

 
La fête annuelle de la paroisse géorgienne Sainte Nino aura lieu le dimanche 20 janvier 2008, de 14 à 19 heures, 9 rue Médéric, 75 017, à la salle de la paroisse suédoise.  

Un goûter sera offert aux enfants de la paroisse de moins de 13 ans.  


Un buffet sera proposé, avec participation aux frais.

17:53 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Conférence

A Bruxelles

Conférence : le génocide arménien vu par Jim Kaliski

Suivi d’un entretien avec Jacques Sojcher

 

le 11 février à 12h30

 

Lieu : Musée Juif de Belgique, rue des Minimes 21, 1000 Bruxelles

Tél. : 02-512.19.63Fax : 02-513.48.59

Site internet : http://www.museejuif.be

17:42 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cinéma

itcItchkéri Kenti : Les fils de l’Itchkérie

| Florent Marcie | 2h25

 

Projection et débat le jeudi 31 janvier 2008 à 19h45

dans le cadre de Bobines sociales 2008


La librairie Quilombo
participera au festival Bobines sociales 2008, un festival du film militant. Les 1, 2 et 3 février 2008, il se déroulera comme chaque année au studio de l’Ermitage, et du 28 au 31 janvier dans différents lieux engagés parisiens. Plus d’infos sur www.paveetmanivelle.org
 

« Itchkérie », tel est le nom de la Tchétchénie avant la colonisation du Caucase par les Tsars, à la fin du XVIIIe siècle. C’est aussi, de nos jours, l’appellation de la Tchétchénie par les indépendantistes Tourné clandestinement en Tchétchénie, Itchkéri Kenti est le récit d’un bref moment de l’histoire tchétchène, pendant l’hiver 96, peu après l’opération de Pervomaskaïa et jusqu’à la prise du village de Novo Grozny par l’armée russe, à la fin du mois de février. Tous les observateurs ont été frappés par l’extraordinaire violence de la première guerre de Tchétchénie. Grozny, capitale de 400 000 habitants, fut rasée par l’aviation en un mois. Comment le petit peuple tchétchène, réparti sur un territoire grand comme à peine deux départements français, pouvait-il tenir tête à la Russie, plus vaste pays du monde ? Réaliser un film sur la guerre de Tchétchénie à partir d’images datées d’une décennie soulève ainsi une diversité de questions toujours aussi vives, débordant très largement les frontières du Caucase. En 2006, la guerre en Tchétchénie, qualifiée par certains spécialistes de génocide ou de crime contre l’humanité, se poursuit sous un autre visage. Avec 500 000 mines pour une superficie de 17 500 km2, la Tchétchénie est le pays le plus miné au monde. 

« Itchkérie », tel est le nom de la Tchétchénie avant la colonisation du Caucase par les Tsars, à la fin du XVIIIe siècle. C’est aussi, de nos jours, l’appellation de la Tchétchénie par les indépendantistes. « Kent », en langue tchétchène, désigne le jeune homme valeureux, prêt de tout temps à se sacrifier pour la liberté de son pays. Itchkéri Kenti : Les Fils de l’Itchkérie."

 

Lieu : CICP 21ter rue Voltaire 75011 Paris

16:50 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/01/2008

Cinéma

logohp>>> L’atelier Sud Caucase aux Ateliers Varan le mercredi 16 janvier à 20h00. Projection des films documentaires réalisés en 2006 par de jeunes cinéastes d’Arménie, d’Azerbaïdjan et de Géorgie :
- « La Cité des Aveugles » de Mari Gulbiani (34 min) : La vie au bout de la ville, dans ce qui reste de la « Cité des Aveugles » créée par les communistes. Une vie lumineuse.
- « Zurabi » de Giorgi Mrevlichvili (22 min) : Zourab Sudjachvili ne gravit pas le Mont Kazbeg pour le « conquérir ». Il respecte cette montagne, haute de plus de 5000 mètres, comme un lieu sacré. Sa vie se passe dans l’un des plus beaux endroits de la Géorgie.
- « Chez nous à Vera » de Nidjat Ulfat Khalilov (21 min) : A Tbilissi, dans le quartier de Vera, existe un triangle d’amitié entre les représentants des peuples du Caucase. Leur langue commune est le géorgien, mais ils parlent leurs langues natales et se comprennent.
- « Ma petite cour italienne » d'Elina Chakhnazarova (17 min) : « Le Roi des Bouteilles » ! Son royaume c’est une petite cour « italienne » habitée par quelques familles.

- « Elektrichka » de Temur Mjavia (22 min) : Si vous désirez aller à Borjomi en train de luxe, rapide, pressez-vous !Bientôt, il va être remplacé. Mettez des habits chauds. Les vitres du train ont disparu. N’oubliez pas de venir avec votre chaise. Vous risquez de ne pas voyager assis. Vous êtes prêts

Ateliers Varan, 6 impasse Mont-Louis, 75 011 PARIS - Tél : 01 43 56 64 04 -  Fax : 01 43 56 29 02 - contact@ateliersvaran.com

19:00 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/01/2008

Voyage

Caucasus02%20beige
 

La Caucasus Trekking Company est née d'une alliance franco-géorgienne. Son objectif est de faire découvrir le parc national du Tusheti au rythme des traditions Géorgiennes.  

Les randonnées s'adressent non seulement aux fanas de montagnes, de paysages insolites, de nature, de sport mais aussi aux épicuriens et aux experts (professeur, étudiant) ou amateur de faune et flore. 

Il ne s’agit pas d’une grande agence de voyage, mais d’une entreprise familiale qui fera son possible pour partager avec vous un moment de détente et de dépaysement. Les guides parlent le géorgien, le français, le russe, l'anglais et l'allemand. Leur passion de la découverte, du voyage, des chevaux a ce petit brin de curiosité qui emporte le voyageur toujours un peu plus loin.  

A partir de 77 euros par jour et par personne. Possibilité de transfert en hélicoptère. 

Pour toute info, voir le site http://www.caucasus-trek.com/htmfr/fseinf.htm ou caucasustrek@msn.com ou 0033 1 60 47 23 97 (Audrey Bogini)

16:02 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2007

Stage

A Montepellier

 

Stage intensif Voix et Chant géorgien

animé par Pascale Ben et Laurent Stéphan

du 29 décembre 2007 au 1er janvier 2008

 

Programme et contenu

Travail de la voix et du corps le matin avec Pascale Ben. Recherche de sons liés au corps et favorisant une dynamique d’élan permettant de trouver de la nuance, des timbres différents, et une meilleure écoute de soi-même et des autres. Dans un climat chaleureux et ludique, les participants exploreront de nouvelles qualités de voix offrant des accès à l’imaginaire et au monde des sentiments, des impressions et des expressions. Déclaré par l'UNESCO "Patrimoine immatériel de l'humanité", le chant traditionnel polyphonique géorgien est d’une grande richesse et permet de vibrer de tout notre être : enseigné par Laurent Stéphan, il servira de cadre et de soutien aux moments de recherche pure et nous permettra d’utiliser tous les différents paramètres abordés le matin : le souffle, la présence, le timbre, le rythme, l’harmonie à plusieurs voix. Ces éléments seront abordés à travers des chants de travail, des chants d’amour, des berceuses, des chants de tous les moments de la vie.

 

Intervenants

Pascale Ben est comédienne. Elle est entrée en 1970 au Roy Hart Theatre à Londres, une troupe d’avant-garde. Elle a joué dans de nombreux spectacles, dans la plupart des pays européens. Depuis quelques années, elle habite à Montpellier. Elle enseigne dans le cadre de l’association « La voix est Libre » et travaille à la fois avec des professionnels du monde du spectacle et avec des amateurs désireux de découvrir ou d’enrichir leur voix. Elle intervient régulièrement à l'Université de Nîmes, à l'Université d’Osnabrück en Allemagne, ainsi qu'à l’Académie internationale de Wallonie, en Belgique.

Laurent Stéphan est comédien et chanteur. Sa passion pour les polyphonies géorgiennes et son désir de mieux comprendre le contexte de ces chants traditionnels l'ont amené à effectuer une dizaine de voyages d'étude dans ce pays du Caucase. Il a appris ce répertoire par transmission orale, en travaillant directement avec les chanteurs géorgiens dépositaires de cette tradition. En France, il interprète en concert ce répertoire au sein de deux groupes (l'Ensemble Marani et l'Ensemble Mze shina) avec lesquels il a déjà enregistré trois CD. Il enseigne ces polyphonies depuis 1998.

 

La Voix est libre

C’est une association Loi 1901 qui a pour objectif une recherche sur la voix et le théâtre. Ses activités sont des cours à Montpellier et à l’extérieur (tout public et professionnels), l’organisation de soirées conviviales Quartsiluni ainsi que la production de spectacles.

 

Ce stage de quatre jours est ouvert à 12 personnes. Pas de formation musicale préalable requise.

Lieu de travail : La Baie d’Einstein, 584, avenue Albert Einstein 34000 Montpellier.

Horaire : chaque jour de 10 heures à 17 heures. Possibilité d’hébergement.

Coût du stage : 135 euros. Adhésion à l’Association : 15 euros.

Pour s’inscrire, nous faire parvenir un chèque d’arrhes, d’un montant de 70 euros, à l’ordre de La Voix est Libre, 584 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier.

Renseignements et informations 06 23 04 15 04

Mail : envoix@lavoixestlibre.fr

15:35 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2007

Danses et chants

A Lyon

 

DANSES ET CHANTS DU CAUCASE

 

le 22/12/2007 à 20h00

circ
 

 Comme la splendeur des paysages, les montagnes majestueuses et les plaines abondantes, les chants et les danses des peuples du Caucase du Nord sont joyeux et bruyants, pleins de couleurs et de rythmes qui entraînent dans la folie festiveDécouvrez cette représentation de danses et de chants caucasiens qui vous emporte au cœur de la culture Caucasienne. Un voyage à travers les chants traditionnels du groupe BLANE et les danseurs SIPSE rythmées par une musique riche et singulière. 

SIPSE
Réuni par la passion de la danse, le groupe de danse SIPSE reflète le dynamisme et la force de la danse folklorique caucasienne.Les danses sont pleines d’histoire et de charmeSIPSE met en scène à la fois des chorégraphies de groupe énergiques et des figures pleines de grâce. 

BLANE
Fondé en 2005, le groupe d musiciens BLANE chantent la richesse et la diversité des pays du Caucase.A travers des sonorités et des mélodies émouvantes, les chants nous racontent l’exil du peuple Caucasien. 

Tarif : 15,00 €

Lieu : SALLE RAMEAU, 29 RUE DE LA MARTINIERE, 69001 LYON
Infos & réservations : 06 22 65 22 67 ou 06 50 64 65 81

 

13:59 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cinéma

L'association Armen Film Solidarité a le plaisir de vous présenter

ArmenCiné
Le Ciné-club des films d'Arménie et d'ailleurs
Pour visiter le site ou répondre à cette newsletter : www.armenfilmsolidarite.com

Mardi 11 décembre 2007
à 20h , au cinéma L'Entrepôt
7-9, rue Francis de Préssencé 75014 Paris

L'entrée est à 7 euros. Venez nombreux.

Cliquez ici avec le bouton droit pour télécharger les images. Pour protéger la confidentialité, Outlook a empêché le téléchargement automatique de cette image à partir d'Internet. Chaos
LE CHAOS
de Laerte Vagharchian
1973.  NB. 1H20. avec Sos Sarkissian, K. Djanguirian, A. Toumanian d’après le roman de Chirvanzadé..

Le Caucase. Au début du XXe siècle. Les puits de pétrole sont déjà l’objet de toutes les avidités - et de tous les coups tordus. Du côté de Bakou s’étaient constituées déjà d’immenses fortunes. Dans le Caucase comme au Texas, à la même époque, la disparition d’un magnat du pétrole va provoquer d’énormes déchirements parmi les héritiers mâles. Dans le Chaos sont mis en scène les soubresauts d’un monde (jugé à l’agonie) à l’approche des grands mouvements révolutionnaires des années vingt. La disparition d’Alimian père, un riche négociant en pétrole arménien, va révéler les multiples facettes d’une famille qui tient la mer Caspienne pour un lieu de villégiature et espère longtemps avoir « son » petit monde à ses pieds.

12:54 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

logo-CIweb
 

Courrier international vous convie à une soirée consacrée au Caucase le 10 décembre à 19h30, à l’auditorium du Monde, 80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris. M° Glacière. (Entrée libre dans la limite des places disponibles.)

 ■ Projection du film documentaire « Un dragon dans les eaux pures du Caucase », de Nino Kirtadze (grand prix Visions du réel, 2005).
■ Débat en présence de Hérade Feist (Arte Info), Claire Mouradian (CNRS), Laurence Habay (Courrier international).

■ Au cours de la soirée sera présenté le voyage en Transcaucasie (Azerbaïdjan-Géorgie-Arménie) organisé par Courrier International, Ulysse et Cosmopolis, du 12 au 23 janvier 2008. C’est l’occasion de s’inscrire !

12:51 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2007

Spectacle

Arsis présente à Paris


Les Tordus de Sassoun

Un spectacle musical d’après la légendaire histoire de David de Sassoun,

Ou l’épopée des Arméniens  un peu fous et audacieusement braves !


A voir en famille à partir de sept ans


Avec  Bénédicte Flatet, jeu, chant et mise en scène          Véronique Gantès-Vogt, harpes et création musicaleLumières : Michel Druez               Peintures originales : Nicole Gaulier



« S’il est vrai qu’  « un pays sans légendes risque de mourir de froid », alors les Arméniens ont le sang chaud et l’imagination fertile, qui ont puisé dans leur épopée David de Sassoun cette représentation démesurée d’eux-mêmes qui devait nourrir au cours des siècles leur esprit de résistance. Il faut écouter dire ces suites héroïques dans une parole faite d’éclats de rire et de fureur où le récit poétique multiplie ses formes comme autant de répliques aux hystéries de l’histoire » Denis Donikian.



www.arsis4.com



Dimanche 2 décembre
  à 11H00 < Théâtre Douze Maurice Ravel

6 ave Maurice Ravel  - Paris – 12ème

Métro : Porte de Vincennes, Bel-Air, Porte Dorée

Bus : Ligne 56 et PC2 (Porte de St Mandé)

Réservation : 01 44 75 60 32 ou 02 54 20 78 11 -  entrée libre

11:06 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/11/2007

Cinéma

animarcho
 
Marcho Doryila vous convie

Le 25 novembre
Au Festival du Film d’Histoire de Pessac
14h00 : Projection du film Babel Caucase toujours ! de Mylène Sauloy (2007- 90 min- production Marcho Doryila ), suivie d’un débat avec la réalisatrice et Sélim Bechaev, l'ex vice-président du Parlement tchétchène.

et le 11 décembre
Projection-débat de Babel Caucase Toujours ! dans le cadre des Rencontres Démocratie Participative à Lyon.
Pour plus d’informations, consultez le site : www.marcho.net

17:20 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2007

Expo

A Paris

EKA MIMINOSHVILI

“Peintures et dessins“

du 23 novembre au 5 décembre 2007

normal_oil38

 

Lieu : Galerie du XVI ème, 104, rue de la Tour 75116 Paris


Ouvert du lundi au vendredi de 14h30 à19h30, les samedi et dimanche de 11h00 à 19h00


http://www.ekamiminoshvili.com

09:49 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/11/2007

Cinéma

A Issy-les-Moulineaux

"Un dragon dans les eaux pures du Caucase"


Film documentaire de Nino Kirtadzé

(90 minutes, 2005, vostf)

 

Dimanche 25 Novembre 2007 de 15h00 à 16h30

Dans un petit village de Géorgie, dans la vallée de Borjomi, en plein cœur du Caucase, où coule une eau de source célèbre dans toute la région, un nouveau voisin va bientôt s’installer. Il est occidental, source de richesse et des plus lourdes incertitudes. C’est un gigantesque pipeline, un «dragon crachant le feu», qui va traverser le village moyennant une compensation en dollars… Insidieusement, la psychose se répand parmi les habitants. Les querelles, les coups fourrés et les retournements de veste se multiplient. La tension monte… Le pipeline sera-t-il un monstre qui finira par anéantir la beauté de la vallée, ou un sauveur providentiel, qui mènera la région vers la prospérité? 

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

Lieu : Médiathèque : 33, rue du gouverneur général Eboué, Issy-les-Moulineaux. Tél. : 01 41 23 80 69

19:29 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2007

Rencontre

 

A Paris

 

Les mots et la liberté d’expression


le 16 novembre 2007, 19h

Le magazine tchétchène indépendant « Dosh » (« Mot »), trimestriel publié depuis 2003, diffuse de l’information sur  Tchétchénie. Dans ses colonnes, politiciens, chercheurs, personnalités, analysent et commentent la politique nationale en Russie, le développement de la société civile en Tchétchénie, la question des relations entre le pouvoir et la société. Les thèmes culturels, éducatifs et sportifs sont aussi abordés, en tant que baromètres d’une vie locale particulièrement éprouvée ces dernières années.Le magazine est aujourd’hui l’organe de presse le plus populaire en Tchétchénie et en Ingouchie. La diaspora tchétchène le diffuse en Europe depuis 2004. Sur proposition de partenaires européens, un digest du magazine existe désormais en anglais et a été distribué aux Parlement européen, ainsi qu’à Bibliothèque européenne de Bruxelles,  à la Bibliothèque de l’Université de Bruxelles et à l’Institut européen de recherche politique.   

Programme 
1. Présentation du magazine et des journalistes tchétchènes par Tina Ismaïlova, correspondant local du journal à Bruxelles.
2. Être journaliste en Russie aujourd’hui, ou être journaliste tchétchène en Russie, qu’est-ce que cela signifie ? I. Shovhalov.
3. la liberté de la presse en Russie. La République Tchétchène dans les médias russes après la mort d’Anna politkovskaïa. A. Doudouev.
4. Le rôle des mots dans une société tchétchène traumatisée. L’importance des médias dans la diaspora en Europe. Tina ismaïlova.
5. Echanges avec le public.  

Entree libre  

Lieu : Maison d’Europe et d’Orient3 passage Hennel 75012 Paris – France

(M° Gare de Lyon / sortie bd. Diderot / accès par le 105 av. Daumesnil
ou M° Reuilly-Diderot / sortie rue de Chaligny / accès par le 140 rue de Charenton , (M° Gare de Lyon)

LE DIGEST EST DISPONIBLE  GRATUITEMENT A LA LIBRAIRIE DE LA MAISON D'EUROPE ET D'ORIENT (DANS LES LIMITES DU STOCK DISPONIBLE)

12:32 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/10/2007

Exposition

lhomond

18:21 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/10/2007

En salle

8671

Alexandra

d'Alexandre Sokourov

[Drame]

Distributeur : Rezo Films

  

Un officier russe basé en Tchétchénie reçoit la visite de sa grand-mère, Alexandra. Par son indépendance d'esprit et son franc-parler, la vieille dame bouleverse la vie bien réglée du camp militaire qui l'accueille. Elle pose des questions, écoute les soldats, plus qu'elle ne parle. Elle sort aussi dans le village voisin pour aller au marché. Alexandra y rencontre des femmes tchétchènes, se lie d'amitié avec elles ; elles discutent de leurs sorts respectifs, constatent qu'il n'y a pas de différences entre elles...

21:48 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Dégustation

A Ostende

 

België - Georgië: 1 - 1

  

le 21  novembre 2007, à partir de 18 heures

 

uzguli_03

 

Découvrez (ou non) les différences culinaires entre la Flandre et la Géorgie…

 Tarif : 15 € (en fonction des plats choisis, réservation indispensable) Lieu : SPACE, Ernest Claeslaan 5, 8400 Zandvoorde (Ostende)Infos : space.karen@telenet.be  ou 0494 42 15 13 (Karen Moelants)  

21:36 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/10/2007

Concours

The Center for Armenian Remembrance announces the Remembrance Essay Contest for 2008

The Center for Armenian Remembrance is pleased to announce the Remembrance Essay Contest for 2008.

This contest is open to all students in grades 7-12 in the United States or foreign equivalent. Prospective participants are invited to submit an essay conforming to the official rules, on the 2008 topic of "Why Remembrance is Important".

Essays may be submitted online and may NOT be submitted via email, mail or facsimile, starting November 1, 2007. The submission window will close on March 31, 2007. Essays may be in English, Armenian, and French. The Center for Armenian Remembrance (CAR) will be granted permission to publish any and all of the essays which are submitted for the essay contest.   Please see the Official Rules for full details.
CAR also is proud to bring you enhanced features for the Remembrance Portal.
A large part of our focus at the Center for Armenian Remembrance (CAR) is to connect with our Armenian heritage. To facilitate this CAR is providing the tools below to our online members so that they can connect to their past.


Genocide Registry and Family History Tool:

Share your family history with CAR and other CAR on-line users, tell us your family name and as much of your family history as possible. Register the names of Genocide victims and survivors. Also, you can upload documents, such as pictures, birth certificates, ottoman documents, or other things. Keep in mind that pictures will be reduced in size to fit. Inappropriate postings will be removed. Please allow 24 hours for your posting to be approved before it appears on-line.



Family Tree Tool (Coming Soon):

Create a family tree online and share with CAR or print for your own use. The Family Tree Tool is easy to use and you can save your work as you go. Check out the family tree of our Executive Director for a sample of what your information will look like.



Remembrance Videos:

The Center for Armenian Remembrance (CAR) invites you to share your own stories of remembrance and view those of other CAR website members. Please post your videos online.

Any inappropriate videos, as determined by our terms of use, will be removed and members will lose login privileges.



In Memoriam:

The following people have entered our memories. Join us in remembrance and celebration of their lives.

10:18 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/10/2007

Séminaire

A Bruxelles 

Journées d'étude sur le Caucase post-soviétique

Vendredi 09 novembre 2007 - Samedi 10 novembre 2007

Deux journées d'études consacrées au Caucase post-soviétique auront lieu les 9 et 10 novembre 2007 à la salle Baugniet, 44, av. Jeanne, B 1050 Bruxelles à partir de 9h.

Intervenants : Bruno Coppieters, Salvatore di Rosa, Katrien Hertog, Jean Radvanyi, Claire Mouradian, Kazimourza Soultanov, Silvia Serrano, Arsen Saparov, Thorniké Gordadze, Moussa Basnoukaev, Maïrbek Vatchagaev, Alexeï Malachenko, Anna Zelkina, Sabine Freizer, Aude Merlin, Michel Ivor. Le programme définitif sera bientôt posté sur le site

Renseignements et Organisation : Aude Merlin, amerlin@ulb.ac.be

21:50 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/10/2007

Expo

A Paris

 

Les oubliés du pipeline

Photographies de Grégoire Eloy

 

du 26 septembre 2007 au 17 novembre 2007

 
Eloy

Reportage réalisé en 2006 le long de l’itinéraire du pipeline à travers l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie afin de dresser un état des lieux social de ces « oubliés du pipeline ».   Ouvert du mardi au samedi inclus de 13h30 à 18h30. Entrée libre.  

 

Lieu : Galerie Fait et Cause, 58, rue Quincampoix, 75003 Paris

Téléphone : (+33) 142 742 636

Site web : www.pqev.org Email : contact@pqev.org

14:15 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/10/2007

Festival

A Paris

 

Evénements autour de la Tchétchénie

dans le cadre des

"Rencontres Internationales du Cinéma Vérité"

 

du 12 au 14 octobre 2007

cinema

Marcho Doryila participe à cette première édition du festival Cinéma Vérité sur le thème des mines antipersonnel, en proposant une exposition et un film inédit dans le cadre d’une séance spéciale Tchétchénie avec trois films et un débat.Rayana Sadoulaeva (Grand Prix Humanitaire du Figaro en 2006.), directrice de l'association Spasiom Pakalenie qui travaille avec les jeunes mutilés de guerre, victimes des mines, à Grozny sera présente. Elle viendra à Paris quelques jours avec Elisa et Magomed, deux jeunes de son association, danseurs et victimes de mines. A cette occasion, nous avons prévu de présenter un film et une exposition de photos sur le travail qu’elle accomplit avec ses jeunes. 12 octobre - à partir de 18h30 : Institut du Cinéma Vérité, 5 rue Jules César, Paris 11Exposition Marcho Doryila sur les jeunes victimes de mines en Tchétchénie - photos de Cyril le Tourneur.13 octobre - 14h15 : Port de l'Arsenal, Boulevard de la BastilleConférence et débat sur les mines antipersonnel & BASM animée par Jody Williams, Sylvie Brigot (ICBL) et Jean-Baptiste Richardier (Handicap International)14 octobre - 15h30: Cinéma Bastille, 5 rue du Faubourg St Antoine, Paris 11Projection-débat de films réalisés par Mylène Sauloy, présentée par Jane Birkin, en présence de Rayana, de Grozny ; Guillaume Morel, chirurgien Chaîne de l’Espoir ; Sacha Koulaeva FIDH ;- Petit précis de balistique à l'usage des civils tchétchènes- Danse avec les ruines- Rayana ou l'enfance briséePour plus d’informations sur le Festival : www.cinema-verite.org/ Contact : Marcho DoryilaQue la liberté entre avec vous !Association loi 1901 créée en 200094, rue du Faubourg du Temple – 75011 Paris01 46 26 69 42marcho@marcho.net - www.marcho.net

19:05 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/10/2007

En télé

Sur ARTE

 

Au nom de Dieu, du tsar et de la patrie

de Nino Kirtadze (Russie, 2007, 52mn)

 

le 9 octobre 2007 à 20h40

rediffusions : le 13 octobre à 15h50

 

1689998,property=imageDataQuinze ans après la chute du régime soviétique, on peaufine en Russie le concept de "démocratie dirigée". La réalisatrice Nino Kirtdazé a trouvé la terre d'élection de ce modèle fort peu libéral au village de Durakovo. 

À une centaine de kilomètres de Moscou, Mikhaïl Morozov, la cinquantaine bedonnante, règne en maître sur le village de Durakovo, littéralement "le village des fous" en russe. Y viennent ceux, souvent jeunes, qui souhaitent rompre avec la vie moderne et ses tentations, l'alcool ou la drogue, et aspirent à une discipline de fer. Si ce n'est le leur, tel est le souhait de leurs parents. Durakovo est un modèle de "démocratie dirigée", un concept en vogue dans la Russie de Vladimir Poutine. Homme d'affaires ayant fait fortune, Morozov, chrétien orthodoxe convaincu, a créé une microsociété placée sous l'autorité de Dieu, fonctionnant sur un modèle quasi féodal, hérité de l'époque des tsars. La réalisatrice d'origine géorgienne Nino Kirtadzé (Un dragon dans les eaux pures du Caucase) éclaire avec vivacité l'un des visages de la Russie d'aujourd'hui, celui d'une fraction de la population, nostalgique d'un pouvoir fort, religieux et nationaliste. Devant la caméra de la réalisatrice, Morozov, mais aussi son ami Sergueï Babourine, nationaliste et vice-président de la Douma, se livrent sans ambages, aussi bien au cours d'une partie de campagne amicale réunissant d'anciens et d'actuels dignitaires de l'armée qu'à la réception d'une délégation vénézuelienne à Moscou. Proches de la haute hiérarchie religieuse orthodoxe, ces partisans du président Poutine souhaitent rétablir une Russie puissante, contre l'Otan, les États-Unis et l'Europe, jugée "marginale et se prenant trop au sérieux" ! Pendant ce temps, les pensionnaires de Durakovo travaillent dur. Ils construisent, cultivent et prient, dans le secret d'une imposante forteresse et de ses pittoresques demeures dignes d'un Disneyland slave. Peu se risquent à émettre une opinion, encore moins une critique, de peur d'encourir les foudres de Mikhaïl Morozov. Si ce n'est un jeune garçon d'une douzaine d'années qui affirme avec conviction : "La démocratie, c'est bon pour l'Ouest."

13:10 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/10/2007

Concert

A Paris

 

Musique des Steppes

Le 13 octobre à 17 heures

 

musiques-des-steppes2

 

Il s’appelle Tsogbadrakhyn Purevkhuu. Pour un Occidental peu familier des affaires mongoles, il est aussi difficile de prononcer le nom de ce musicien mongol que de circonscrire la magie de son instrument, le mérin khour. Mais ce qui ne fait aucun doute, c’est que cet homme est un immense maître de cet instrument à cordes reconnaissable à la tête de cheval qui orne le bout de son manche. Depuis le début des années 90, il enseigne l’art de son instrument à l’université des arts d’Oulan Bator, la capitale mongole; il compose aussi. À ses côtés, une chanteuse mongole, Tseren Chuluuntsetseg, prouve avec talent qu’il n’y a pas que le chant diphonique en Mongolie. Ce chant-là, c’est un Mongol d’adoption qui en explorera les arcanes, le Kalmouk Okna Tsahan Zam, bien connu des spectateurs du Théâtre de la Ville où il est venu pour la première fois en 1998. Les ancêtres des Kalmouks, les Oïrats, habitaient la Mongolie. Fuyant devant des hordes hostiles, ils trouvèrent refuge au xviie siècle au sud de la Russie, non loin du delta de la Volga, dans un paysage de steppes qui leur rappelait le pays d’où ils venaient. Descendant de leurs chevaux, ils s’y installèrent avec leurs yourtes, leur épopée – le fameux Djangar – et leur bouddhisme. L’année de ses trente ans, ce fils de la steppe entendit un chant de gorge qui le troubla : il crut entendre le chant de ses ancêtres. Il fit le voyage jusqu’à Oulan Bator et revint en Kalmoukie populariser ces chants oubliés, avec une voix et une présence peu communes. Aujourd’hui, il vit le plus souvent en Mongolie.

 Avec :Tsogbadrakhyn Purevkhuu : mérin khourTseren Chuluuntsetseg : chant

Okna Tsahan Zam : chant diphonique

 

Tarifs : 17/12 euros

Lieu : Théâtre de la Ville, 2 place du Châtelet, 75002 Paris

Réservations : http://www.forumsirius.net/orion/theavil.phtml?seance=3705

14:39 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |