18/01/2010

Cinéma

Sans titre

10:29 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Librairie

Sans titre

Depuis l’Antiquité, le Caucase, carrefour des cultures, attise curiosité et convoitise. Constitué de 4 pays différents, voire antagonistes, il reste énigmatique malgré la médiatisation dont il a été l’objet lors de la guerre d'août 2008 entre Russes et Géorgiens. Cet atlas permet de pénétrer cette région éminemment stratégique. À la fin du XXe siècle, après la chute de l’URSS, le Caucase est devenu l’un des principaux points chauds de la planète. L’atlas analyse en profondeur ce carrefour d’influences entre cultures européennes, proche-orientales et asiatiques, et les quatre peuples principaux qui le constituent (Russe, Géorgien, Azéri, et Arménien). La géographie du Caucase évoque les paradoxes de la région, composée de montagnes et de plaines, située entre deux mers chaudes. Ses grandes potentialités naturelles s’accompagnent de risques élevés (sismicité, crues, avalanches) et de crises à gérer (eaux, déchets, pollution). Forte d’un héritage culturel riche, dénommée « la montagne des langues », la région fascine voyageurs et géographes grecs ou arabes depuis l’Antiquité. Carrefour religieux anciennement réputé pour son hospitalité, elle est pourtant aujourd’hui une mosaïque ethnique agitée et bouleversée par le découpage soviétique, une terre de migrations incontrôlées, où le déséquilibre entre villes et campagnes accroît les inégalités. Son économie se reconstruit lentement, après des années de crise majeure. Toujours entre blocus et ouverture, elle se désindustrialise, mais reste une civilisation agricole, fidèle à son héritage de berceau de la viticulture, d’autant que son agriculture vivrière et sa spécialisation dans l’élevage sont en chantier. S’y ajoute la gestion du transit du pétrole et de l’énergie, et ses conséquences. En outre, récemment, la « redécouverte » des hydrocarbures de la mer Caspienne et le rôle de corridor stratégique du Sud-Caucase entre Orient et Occident ont relancé ce singulier « Grand Jeu » qui oppose aujourd'hui Russes et Américains par leurs alliés caucasiens interposés. Dans ce contexte, l’un des défis majeurs du Caucase est de gérer les conflits qui se sont multipliés depuis les années 1980, au Nord Caucase, en Tchétchénie, en Abkhazie, en Ossétie du sud, et dans le haut Karabagh, où le pétrole, s’il est central, est loin d’être le seul élément inflammable.

09:51 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/01/2010

Newsletter

Sans titre

15:18 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2010

Rencontre

Sans titre

17:55 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Librairie

Sans titre

10:28 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2010

Spectacle

UN DIALOGUE RENOUÉ, LE CHANT D'UNE MEME TERRE

Pour la première fois, voici réunis, autour de grands thèmes communs - la vie, la mort, l'amour, l'exil – les voix des bardes de langue turque et arménienne, du XIIIe siècle nos jours, à travers la lecture en français de leurs oeuvres et l'interprétation de leurs chants dans les deux langues.

Jeudi 21 janvier 20h30 - Mandapa, 6 rue Wurtz, 75013 Paris - métro :Glacière
Réservations : 01 45 89 01 60 | mandapa@wanadoo.fr

Marianne Auricoste-Babaïan : récitante
Sylvia Lipa-Lacarrière : récitante
Françoise Demir : projet, chants
Mahmut Demir : luths saz, vièle kementché, percussions
Philippe Chahbazian : fl tes shevi et kaval, doudouk
En partenariat avec l'association « Un pont sur le Bosphore »

12:15 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2010

Spectacle

Sans titre

11:40 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Conférence

Sans titre

Source : http://armenblog.20minutes-blogs.fr/

10:49 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/01/2010

Concerts

Sans titre

Sans titre1

10:32 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/01/2010

Librairie

41BzoyUZJ1L._SL500_AA240_Le printemps géorgien : Magnum photos, Textuel, octobre 2009, 239 pages. ISBN 978-2845973497. Prix : 39,90 €

 

Le Printemps Géorgien est le journal de bord de dix photographes de Magnum Photos qui ont parcouru la Géorgie durant le printemps 2009. Située aux confins de l'Europe orientale entre la Turquie et la Russie, la Géorgie, dont la culture sophistiquée remonte à l'Antiquité grecque, est annexée de force l'Union soviétique en 1922, puis regagne son indépendance en 1991. Après une période de guerre civile et de débâcle économique, et malgré les tensions -continuelles avec la Russie, elle renaît de ses cendres depuis quelques années avec une rapidité remarquable, pour devenir un pays européen moderne. Invités par le ministère de la Culture géorgien, les photographes de Magnum Photos Jonas Bendiksen, Antoine D'Agata, Thomas Dworzak, Martine Franck, Alex Majoli, Martin Parr, Paolo Pellegrin, Gueorgui Pinkhassov, Mark Power et Alec Soth ont entrepris de parcourir le pays, chacun suivant un itinéraire donné, pour en livrer une vision personnelle. Leurs images sont accompagnées de textes et de témoignages prolongeant leur approche. Encadré par une série de cartes postales choisies pour illustrer certains des sujets pittoresques ou symboliques du pays, le livre comprend également un chapitre rassemblant des archives de Magnum Photos sur la Géorgie - dont l'essai réalisé par Robert Capa en 1947, durant sa visite de l'Union soviétique avec John Steinbeck - ; une préface de Thomas Dworzak ; une chronologie succincte ; et un essai de la journaliste Wendell Steavenson, renouant avec ce pays où elle a résidé pendant les années 1990.


41XT2Q58IQL._SL500_AA240_Kéthévane Davrichewy, La Mer Noire, Sabine Wespieser éditeur,  janvier 2010, 224 pages. ISBN : 978-2-84805-078-2. Prix : 19 €

 

En ce jour anniversaire de ses quatre-vingt-dix ans, la première pensée de Tamouna est pour Tamaz, son amour de jeunesse. Cet homme, qu’elle a rencontré l’été de ses quinze ans à Batoumi, et qu’elle n’a cessé d’attendre, devrait être le quarante et unième convive de la fête familiale qui se prépare.

Dans un demi-sommeil, la vieille dame se souvient de leurs amours timides et éblouies, très vite interrompues par le départ précipité pour la France, en cet automne 1918 où le nouveau gouvernement est contraint à l’exil. Le père de la jeune fille, ministre de l’agriculture d’une Géorgie dont l’indépendance a tout juste été proclamée, veut mettre sa famille à l’abri de la reprise en main par les bolchéviques. Dès que sa femme et ses filles sont installées au château de Leuville-sur-Orge, où se réfugient tous les démocrates, lui repart, dans un geste quasi désespéré pour tenter de défendre la liberté de son pays. Il ne reviendra pas, et Tamouna ne retournera jamais en Géorgie. Sa vie peu à peu se construit en France, dans la petite communauté qui vit modestement et garde vivaces les traditions de la terre natale, tentant de perpétuer un bonheur de vivre qui aurait dû être immuable. Le manque, la nostalgie et la peine, Tamouna les confie pendant son adolescence aux lettres qu’elle ne cesse d’écrire à Tamaz, sans jamais les envoyer. Tout aussi brutalement que de ses grands-parents et d’une partie de sa famille, elle a été coupée de son bel amour de jeunesse. La Géorgie, pendant toutes ces années, est restée un pays aux frontières hermétiquement closes. Et quand Tamaz finit par reparaître, il est trop tard pour reprendre le fil de leurs espoirs. Leurs vies se sont dessinées autrement. Tamouna a fait un mariage de raison, leurs retrouvailles de loin en loin auront toujours le goût des regrets.

Le présent de Tamouna, ce sont ses enfants, ses petites-filles si vives et si aimantes à qui elle a enseigné les coutumes, les recettes, les chants et les danses du pays, et toute cette famille élargie formant autour d’elle une joyeuse communauté. La terre perdue, le passé douloureux, la mémoire tissée des deuils et des déchirements de l’histoire, Kéthévane Davrichewy les évoque avec une grande pudeur et une remarquable économie de moyens. Aucun pathos pour dire les heurs et malheurs de ces gens pourtant formidablement exubérants.

La longue journée anniversaire – et c’est là aussi le tour de force du roman – est comme la métaphore de la vie de Tamouna. Entourée des siens, elle a laissé ouverte la vanne des souvenirs, et peu à peu, grâce à une narration habilement tissée, l’image de la doyenne qu’elle est devenue se superpose à celle de la jeune fille exilée. L’arrivée tardive de Tamaz en éternel amoureux achève de créer le trouble.

Kéthévane Davrichewy est née à Paris en 1965 dans une famille géorgienne. Son enfance est marquée par les souvenirs et l’expérience de l’exil qu’ont vécue ses grands-parents. Après des études de lettres modernes, de cinéma et de théâtre, elle a travaillé pour différents magazines et a commencé à collecter des contes géorgiens pour l’École des loisirs, où elle a publié depuis lors de nombreux ouvrages pour la jeunesse. Elle écrit aussi des scénarios de films. Son premier roman, Tout ira bien, est paru en 2004 aux éditions Arléa.

12:36 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/12/2009

Cinéma

Sans titre

11:53 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2009

Rencontre

rencontresgourmandes3

15:33 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2009

Librairie

Sans titre

18:38 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Librairie

Sans titre

16:18 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/11/2009

Librairie

arton15795-c6c54Jonathan Littell, Tchétchénie, an III, Collection Folio documents n° 50, 144 pages.
Prix : 6.1  €, ISBN : 9782070436989 - Parution le 26/11/2009

 

«La Tchétchénie, c’est comme 1937, 1938», me déclare dans son petit bureau moscovite un des dirigeants de Memorial, la plus grande association russe des Droits de l’homme. «On achève un vaste programme de construction, les gens se voient attribuer des logements, il y a des parcs où les enfants jouent, des spectacles, des concerts, tout à l’air normal et… la nuit, des gens disparaissent.» C’est ce même homme qui m’a décrit la «tchétchénisation», nom donné à la décision prise par Vladimir Poutine en 2002 d’installer un pouvoir tchétchène prorusse fort, principalement composé d’anciens rebelles, dirigé par l’ex-mufti indépendantiste Akhmad-Khadzhi Kadyrov, comme le «transfert des pleins pouvoirs pour mener des violences illégales des structures fédérales aux locaux». Et il était d’accord que cette «tchétchénisation» avait entraîné un réel changement : «Les violences ne sont pas moins cruelles, mais elles sont plus sélectives.»
Une corruption effrénée, une néo-islamisation à outrance, une politique de cooptation d’anciens rebelles, le tout adossé à des pratiques de torture et de meurtre systématiques visant le moindre opposant, voici le constat à la fois lucide et terrifiant qu’établit Jonathan Littell après un séjour de plusieurs semaines à Moscou et en Tchétchénie de la situation qui règne dans cette région officiellement «pacifiée», en la troisième année de pouvoir de l’homme fort de Poutine, Ramzan Kadyrov.

10:31 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/11/2009

Conférence

Nouvelles identités dans l'espace postsoviétique

INALCO

Site de la  Belle Gabrielle *

 

Le lundi 16 novembre, de 14h30à 16h30,

Vous êtes cordialement invités à la conférence de

Gia Jorjoliani,  professeur à l'Université I. Djavakhichvili de Tbilissi,

 

 Pouvoir politique et société dans les pays postsoviétiques, le cas géorgien


* 49bis avenue de la Belle Gabrielle 75012 -Paris

RER A : Nogent sur Marne, sortie Marronniers puis suivre direction jardin tropical
ou
Bus 114 ou 210 au Château de Vincennes, station RER Nogent
ou
Bus 112 au Château de Vincennes - station Mortemar
  Tél. +33 1 80 51 95 00 - Fax : +33 1 80 51 95 4

16:28 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Nord-Caucase

Sans titre

14:21 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2009

Brèves - Géorgie

7 Novembre – Ville : BRETIGNY-SUR-ORGE (91220) -  Salle de la Maison Neuve – Zone commerciale d’Auchan – Association ALISE, avec la participation de l’Institut Noé Jordania et l’Association française culturelle et d’amitié avec le peuple géorgien – RENCONTRE AVEC LA GÉORGIE.

- 9h00 à 13h00 : Cours de cuisine géorgienne (Inscriptions au 06.73.62.14.72).

- 14h00 à 19h00 : Exposition sur l’histoire et la culture de la Géorgie.

- 17h00 : Projection d’un montage audiovisuel sur la Géorgie.

- 20h00 : Repas géorgien et spectacle animé par le chœur féminin « MADRIKALI » - Prix du repas : 15€ - Inscriptions au 01.60.84.38.65.

 17 Novembre – Ville : PARIS (75016) -  Maison des Associations du XVI° Arrondissement de Paris – 14, Avenue René Boylesve - Association Culturelle « Mérani, le dialogue des cultures » avec la participation comme partenaires géorgiens de la Mairie de Tbilissi et du Centre des Arts et de la Culture de Géorgie – EXPOSITION CULTURELLE CONCERNANT LA GÉORGIE – Vernissage à 19h30  Exposés de MM. GASTON BOUATCHIDZÉ et CHARLES URJEWICZ sur la tradition culturelle de la Géorgie et sur son histoire.

19  Novembre – Ville : PARIS (75006) -  Centre d’Etudes des mondes russe, caucasien et centre-européen – 54, Boulevard Raspail – Salle 830 - De 10h00 à 12h00 – LE CAUCASE ENTRE LES EMPIRES, XVI°-XX° SIECLES, IMPACT DES ENJEUX REGIONAUX ET DES PRATIQUES IMPERIALES SUR LES PEUPLES, LES ETATS ET LE SOCIETES DU CAUCASE –  MIKHAÏL ROCHTCHINE (Institut d’orientalisme, Académie des Sciences de Russie) : L’Avarie chrétienne (VII°-XVI° siècles).

19  Novembre – Ville : PARIS (75006) -  Centre d’Etudes des mondes russe, caucasien et centre-européen – 54, Boulevard Raspail – Salle 830 - De 14h00 à 16h00 – GIA JORJOLIANI (Center for Social Studies and University Ivane Djavakhichvili, Tbilissi) : L’opinion géorgienne face aux suites de la guerre d’Août 2008.

21 Novembre – Ville : VERSAILLES (78000) -  Centre de musique baroque de Versailles – 22, Avenue de Paris – Association « JOYAUX GEORGIENS » - CONCERT : « AU TRAVERS DES EPOQUES » - 1ère partie : piano et chant, musique baroque : Vivaldi, A. Scarletti, Purcell, Haendel, Sartorio – 2ème partie : piano à quatre mains avec GARI SAPHARIAN, NANA CHIKASHUA et THEA MARIAMIDZE  Entrée : 12€.

Source : www.samchoblo.org

17:14 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2009

Rassemblement

The Wall didn't fall for all

Rassemblement pour faire tomber les nouveaux murs de l'Est - 8 Novembre, devant la mairie du 3e arrondissement, à Paris, 15h

"A la veille du 20ème anniversaire de la chute du mur du Berlin, et des grandes commémorations officielles, nous vous invitons à venir franchir les derniers rideaux de fer du Caucase.
20 ans après, un mur s'érige en Géorgie, la Tchétchènie vit sous une chape de plomb et l'état des lieux des droits de l'Homme en Russie est catastrophique.
Rendons Hommage à la liberté que Solidarnosc a pu arracher il y a deux décennies, mais rappelons-nous que le combat continue, au présent, pour toute une partie de la jeunesse en Europe".

Avec pour le moment :  SOS Racisme, L'UEJF, La Confédération Etudiante, L'Association des Géorgiens en France, Le Comité Tchétchénie, Les Jeunes Européens, Sauver le Darfour, La Maison d'Europe et d'Orient, Le PRG Jeunes, Le Collectif du 28 Septembre, Ukraine ARt, 2040clouds, RAIDH,  et bien d'autres.

16:40 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spectacle

Sans titre-1

Sans titre

09:51 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/10/2009

Librairie

Sans titre

17:37 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/10/2009

Rencontre littéraire

Sans titre

12:35 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Colloque

Sans titre

12:29 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/09/2009

Librairie

Sans titre

16:25 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Librairie

Sans titre

16:19 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2009

Librairie/soutien

meo_v3_noir_fd_blancA l'occasion de la manifestation "Tirez la langue !" (26 septembre - 4 octobre, voir plus bas), largement consacré au Caucase, la Maison d'Europe et d'Orient (www.sildav.org) propose un large choix d'ouvrages liés à la région : histoire, littérature, théâtre, méthodes de langue, etc.

N'hésitez pas à contacter l'association pour connaître les titres disponibles : antsma@sildav.org ou 01 40 24 00 55 (envoi possible par la poste).

La Maison d'Europe et d'Orient, l'une des rares structures en France à contribuer régulièrement à la diffusion des cultures du Caucase, se trouve toujours dans une situation financière délicate et menace de fermer avant la fin de l'année.

Vous pouvez notamment la soutenir en achetant des livres dans son espace librairie (3 passage Hennel, 75012 Paris) ou sur sa boutique en ligne : http://www.priceminister.com/boutique/sildav 

13:04 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2009

Expo

Sans titre

18:49 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Concert

Sans titre

18:43 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Rentrée littéraire

Sans titre

18:32 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Concert

Sans titre

18:26 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |