28/09/2010

Librairie - Arménie

couvnosterresdenfance.jpgNos terres d’enfance - L’Arménie des souvenirs         

sous la direction de Anahide Ter Minassian et Houri Varjabédia - Editons Parenthèses - Collection diasporales /littérature, 2010, 352 p. - ISBN 978-2-86364-180-4 / 25 €

Le parcours des « terres d’enfance » proposé dans ce livre, de la banlieue new-yorkaise à Téhéran, de Bagdad à Bakou, de Erevan à Istanbul, de Beyrouth à Trébizonde, de Paris à Mouch, gomme volontairement l’espace et le temps. Tous les acteurs de ces voyages involontaires, sous une forme ou une autre, ont écrit sur les paysages ruraux ou urbains de leur enfance, retrouvant dans des quotidiens contrastés la marque de leur appartenance multiple : une identité revisitée dont chaque signe est vécu dans le regard de l’autre.

Les textes rassemblés dans cette anthologie sont pour la plupart autobiographiques : ce sont des autofictions ou des témoignages, des documents « qui recréent la vie » et réinventent une continuité dans les bribes et les itinéraires.

Quel que soit le genre, il s’agit toujours d’un regard sur une enfance réinterprétée, entre souvenirs et rémanences. Si, comme en Occident, l’écolier a été une figure montante de la littérature, les violences et les ruptures qui ont marqué l’histoire des Arméniens au xxe siècle ont assigné à l’enfant une fonction charnière dans la transmission d’une langue et d’une histoire.

43 textes avec notamment des extraits de : Arthur Adamov, Alexandrian, Nina Berberova, Helena Bonner, William Saroyan, Ara Güler, Séda, Martin Melkonian, Sergueï Paradjanov...

17:31 Écrit par Roustaveli | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.