28/03/2008

Festival

getimageA Nantes

VOUS AVEZ DIT CAUCASE ?

AUX PORTES DE L’EUROPE, DES PEUPLES, DES TERRITOIRES, DES CONFLITS OUBLIÉS…


du 3 au 20 avril 2008

VERNISSAGE
Jeudi 3 avril 2008
18h30 – Cosmopolis

RENCONTRE LITTERAIRE
Vendredi 4 avril 2008
18h - Cosmopolis
Universitaire à Tbilissi, universitaire à Nantes, après avoir acquis son diplôme de lettres françaises à Lvov en Ukraine, Gaston Bouatchidzé est au carrefour de trois cultures, russe, française et géorgienne. Il nous parlera de l’œuvre de Tchaboua Amiredjibi, auteur d’œuvres littéraires, dont son chef d’œuvre le roman Data Toutachkhia (1973). « Géorgie de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, l’intrigue oppose le bien et le mal, la machine de l’État à broyer les êtres et la liberté individuelle, incarnée par Data Toutachkhia, quêteur de la vérité, redresseur des torts et combattant pour la justice. De nombreux personnages, croqués sur le vif, entravent ou aident son action. Allusions et allégories renvoient le lecteur soviétique, familier de la censure, à des réalités du jour : les systèmes changent, les problèmes demeurent. Porté vers la compassion, l’aide aux démunis et ne pouvant les réaliser dans le cadre légitime, Data choisit de le faire en devenant un « noble brigand » qui enlève des biens usurpés aux riches et les octroie aux pauvres. Ni vu, ni connu, il s’appelle Robin des Bois. À quelqu’un qui lui demande quel serait le meilleur comportement à adopter, Data Toutachkhia conseille : « Ne prends un homme mauvais ni pour ennemi, ni pour ami. N’observe que les dégâts et les dommages causés par lui. Rien d’autre. Pourchasse-les et transforme-les en bien. Voyant que le bien l’emporte sur le mal, les autres en feront de même : ils t’imiteront et deviendront meilleurs. »

CONTES DU CAUCASE
Dimanche 6 avril 2008
16h - Cosmopolis
Paroles de marmite, qui, comme dans chaque évènement à Cosmopolis, s’inspire des thèmes exposés pour nous entraîner dans un tour du monde des contes ! Entrée libre

18h - Cosmopolis
Laureline Koenig est conteuse et aime explorer ce qui touche au mot, au souffle, à la parole qui s'installe dans le corps. Une des fonctions essentielles du conte est « d'imposer une trêve au combat des hommes », écrivait Daniel Pennac. Laureline Koenig, elle, est allée rechercher cette trêve jusqu'aux confins de la Géorgie. De retour en France après sept mois d'une récolte de contes féerique, elle nous murmure à l'oreille... « Dans les hautes montagnes du Caucase, en Svanétie, chaque hiver les âmes rentrent à la maison. Un conteur fouille dans ses souvenirs et se met à raconter une histoire. Parce qu’il ne faut pas que les âmes s’ennuient... »
Entrée payante : prix libre. 
 CONFÉRENCE
« A LA CONQUETE DU CAUCASE :
ÉPOPÉE GÉOPOLITIQUE ET GUERRES D’INFLUENCE »
Mardi 8 avril 2008
20h30 – Cosmopolis
Carrefour dangereux, le Caucase est aujourd'hui l'une des régions du monde les plus convoitées. De la Tchétchénie au Daghestan et à la Géorgie, il demeure un lieu de conflits et d'affrontements. Lutte pour le pétrole, montée de l'islamisme, rébellions armées et combats pour l'indépendance : le massif montagneux qui marque la frontière de l'Europe avec l'Asie et le Moyen-Orient est aussi le champ de bataille des années à venir. Depuis deux siècles, les grandes puissances politiques et militaires se livrent dans la région à une guerre d'influence qui a souvent débouché sur des conflits armés, parfois accompagnés de génocides ou de déportations. Imams et chefs de guerre montagnards, otages célèbres, espions anglais et alpinistes de la Wehrmacht, agents de Staline ou pionniers du pétrole sont les acteurs de cette histoire souvent tragique. À l'écart des idéologies et des partis pris, Eric Hoesli  nous racontera cette épopée riche et vivante et tentera de nous donner les clés d'une histoire qui n’est pas prête de s’achever.
Eric Hoesli a été rédacteur en chef de l’Hebdo, puis, successivement fondateur, rédacteur en chef et directeur du Temps (1997 – 2004). Il est aujourd’hui le directeur des deux premiers tirages des quotidiens régionaux de Suisse Francophone (La Tribune de Genève et 24 Heures). A la Conquête du Caucase est le fruit d’une dizaine d’années de travail et de nombreux voyages dans le Caucase.

PROJECTION DE FILM
« UN DRAGON DANS LES EAUX PURES DU CAUCASE »
Jeudi 10 avril 2008
18h – Cosmopolis
L’oléoduc Bakou–Tbilissi–Ceyhan – le dragon, c’est lui – sème la zizanie dans un village de Géorgie. Une tragédie comédie documentaire hallucinante et hilarante, filmée de main de maître par Nino Kirdatzé.

RENCONTRE AVEC…
« GREGOIRE ELOY, PHOTOGRAPHE »
Jeudi 10 avril 2008
20h30 – Cosmopolis
Après plusieurs années passées dans la finance, Grégoire Eloy,  photographe autodidacte,  décide en 2003 de quitter son emploi pour se consacrer entièrement à la photographie. Il y fera ses débuts comme assistant de Stanley Green. Sa première série, Wizowa : déambulation photographique le long des nouveaux contours de l'Europe, (mettre en Italique) constitue le point de départ de son travail. En Afghanistan, en Géorgie ou encore en Azerbaïdjan, il poursuit sa réflexion sur l'héritage soviétique et les situations d'après conflit dans les pays d'ex-URSS et d'Asie Centrale. Lauréat de la Bourse du Talent 2004, ses photographies sont exposées en France et à l'étranger. Son sujet Les Oubliés du Pipeline, projeté en 2007 dans le cadre de Visa pour l'Image et exposé à Cosmopolis durant toute la manifestation, fait l'objet d'un livre aux Editions Images plurielles (sortie mars 2008). Grégoire Eloy nous racontera son voyage réalisé le long du Pipeline et la genèse de son reportage photographique. Il reviendra sur l’historique du pipeline BTC, la situation géopolitique et le contexte historique des guerres du Karabagh, d'Abkhazie. Enfin, il reviendra sur la situation des réfugiés, lamentablement oubliés par la Communauté Internationale. Il nous présentera également sa démarche photographique ainsi que son ouvrage.

CINÉ – DÉBAT
« SOUKHOUMI, RIVE NOIRE »
Vendredi 11 avril 2008
20h30 – Cinéma Bonne–Garde
20, rue Frère-Louis 44000 Nantes (Arrêt de tram Pirmil ligne 2.) (ajouter) Téléphone : 02 40 84 18 84
Film – documentaire réalisé par Mathilde Damoisel.Tourné en 2003, ce documentaire donne à voir le présent d’une mosaïque de peuples ayant pour commun la région séparatiste d’Abkhazie. L’Abkhazie a été le théâtre d’une guerre inqualifiable avec la Georgie voisine en 1992 – 1993. Ce conflit n’a jamais été réglé. L’Abkhazie, qui s’est auto-proclammée indépendante, est encore aujourd’hui coupée du monde et en ruine. Les 200 000 Géorgiens d’Abkhazie qui ont dû fuir les combats il y a 10 ans sont toujours réfugiés en Géorgie, sans espoir de retour. Ce documentaire raconte l’histoire d’un conflit oublié, tout en donnant la parole la parole (enlever la répétition)  aux hommes et aux femmes qui l’ont traversé et dont les destins en ont été bouleversés.
Le film sera suivi d’un débat animé par François Perdrial de l’association Nantes-Tbilissi.
Tarif : 5 euros.
Tarif réduit : 4,30 euros étudiants, chômeurs, familles nombreuses…

PETIT DEJEUNER DU CAUCASE
Samedi 12 avril 2008
10h – 12h – Maison des Citoyens du Monde
8 rue Lekain 44 000 Nantes  Tél : 02.40.69.40.17
Moment convivial, d’échanges et de discussions autour d’un petit déjeuner comme on les fait dans le Caucase ! Venez à la rencontre des populations Tchétchènes, Géorgiennes, Arméniennes ou encore Azéris et Daghestanaises qui vivent à Nantes et qui nous parlerons de leurs pays et de leurs traditions ! Ce moment sera convivial et chaleureux, alors venez nombreux !
Entrée libre.

CONCERT
« CHANTS ET MUSIQUE DU CAUCASE »
Samedi 12 avril 2008
20h30 – Salle Paul Fort –La bouche d’air
9 rue Basse porte 44 000 Nantes   (Marché de Talensac. Arrêt tram, ligne 3 - Viarme –Talensac)
MZE SHINA signifie " Soleil Intérieur " en géorgien. Le soleil  intérieur, c'est la passion du partage musical, le plaisir de ces sons qui tournent, plaisir  très physique quand les corps entiers vibrent sous l'effet de ces polyphonies raffinées et puissantes. MZE SHINA envisage chaque concert comme un voyage poétique à travers l'espace et le temps, qui nous plonge dans une région et une époque inconnues. Ces superbes voix nous racontent des paysages et des scènes de vie, comme des tapisseries aux couleurs intactes. Une magnifique richesse musicale servie par de jeunes artistes à la technique vocale époustouflante, qui scotchent le public à chacune de leur prestation.
LETCHI ET LES SCIENS.  Musique populaire et traditionnelle Tchétchène, avec une fusion jazz  et Flamenco. 
Tarifs : 10 €  - tarif plein - 5 € - tarif réduit -  (Etudiants, chômeurs, demandeurs d’asile et – de 18 ans). Gratuit pour les - de 5 ans.
Réservation (conseillée) : 06. 28. 72. 79. 39 - 06.21.29.24.57 ou billetterie sur place le soir même (dans la limite des places disponibles).

CONFÉRENCE – DÉBAT
«  LE CAUCASE NORD : UNE MOSAÏQUE DE PEUPLES OUBLIES »
Dimanche 13 avril 2008
16h – Cosmopolis
Alors que la situation en Tchétchénie reste dramatique, celle–ci s’étend aux Républiques alentours et fragilise la région dans son ensemble. Nous tenterons ainsi de comprendre les enjeux régionaux de cette partie du monde avec deux intervenants spécialistes de la question.
Aude Merlin est spécialiste du Nord-Caucase et chargée de cours à l'Université Libre de Bruxelles. Elle a effectué depuis 1995 de nombreuses missions en Tchétchénie et est co-auteur de Tchétchénie, une affaire intérieure ? Russes et Tchétchènes dans l'étau de la guerre (Paris, CERI-Autrement, 2005).
Jean Radvanyi est spécialiste du Caucase et de la Russie. Professeur de géographie de la Russie à l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), délégué CNRS au CERCEC, il est également le coordinateur de l'Observatoire des États post-soviétiques à Paris et collabore régulièrement au Monde diplomatique.

CINÉ – DÉBAT
« BABEL CAUCASE TOUJOURS ! »
Jeudi 17 avril 2008
20h30 – Cinéma Bonne–Garde
20, rue Frère-Louis 44000 Nantes (Arrêt tram Pirmil, ligne 2)
Téléphone : 02 40 84 18 84 (changement de cinéma)
Film documentaire de Mylène Sauloy.
L’histoire de la caravane Babel Caucase, partie de France au printemps 2007 pour des rencontres culturelles dans le Caucase, avec une étape toute particulière prévue à Grozny, et finalement interdite par la Russie. Une caravane de solidarité culturelle qui voulait relier Paris à Grozny. Un périple de 12 000 kilomètres… Après quelques  étapes de rencontres culturelles riches et chaleureuses en Géorgie, elle a appris que la Russie interdisait, sans raison explicite, le passage de la caravane vers le nord Caucase et donc fermait l’accès à la Tchétchénie. Elle a alors décidé de jouer pour les réfugiés Tchétchènes du Pankissi, à la frontière. Puis elle a repris la route du sud, pour se rendre à Varsovie et rencontrer les réfugiés parqués dans des « camps », sans statut ni assistance décente.
Projection, suivi d’un débat avec Mylène Sauloy, documentariste, journaliste passionnée par la cause Tchétchène dont elle tente de faire entendre la voix malgré la surdité ambiante. Elle est à l'origine de l’initiative culturelle Babel Caucase. Jérome Guerry.
Tarif : 5 euros.
Tarif réduit : 4,30 euros étudiants, chômeurs, familles nombreuses… 

PROJECTION DE FILM
« FRANCE,  TERRE D’EXIL »
Vendredi 18 avril 2008
19h30 – Cosmopolis
Documentaire d’Elsa Chabrol, 2003.
L'exil des Russes a toujours été essentiellement politique. Et la France a toujours été pour les Russes une terre de prédilection. Le film montre, à travers des personnages de trois vagues d'émigration Russe : les Russes blancs, les dissidents, et les "post-soviétiques" y compris les Tchétchènes, l'évolution de la politique d'asile en France.Le film sera suivie d’une conférence – débat  « Les migrations en France et en Russie : regards croisés » (voir suite du programme). 

CONFÉRENCE – DÉBAT
« LES MIGRATIONS  EN FRANCE ET EN RUSSIE :
REGARDS CROISES »

Vendredi 18 avril 2008
20h30 – Cosmopolis
Alors que la croissance économique de la Russie et le déficit de main-d’oeuvre font de l’immigration de travail un besoin, les migrants sont dans une situation précaire, fragilisés par des législations complexes, victimes de la montée de la xénophobie et des mouvements extrémistes. En France, le constat n’est guère plus optimiste. On constate aujourd’hui un recul massif du droit d’asile. Ce droit est appliqué de manière extraordinairement restrictive et dans des conditions qui constituent une violation ouverte des conventions internationales. C’est ainsi qu’on retrouve dans les politiques migratoires menées en Russie et en France des points communs. Dans chacun des deux pays, les conséquences sont toutes aussi dramatiques pour les populations issues du Caucase. En Fédération de Russie, ils apparaissent comme des boucs émissaires lors de crises internes et externes. En France, et plus largement en Europe, ils voient leurs droits bafoués en n’étant pas admis au statut de réfugié politique malgré les risques très graves encourus en cas de retour vers les frontières de Fédération de Russie. Pour en parler, deux spécialistes de la question seront présentes : Anne Le Tallec est avocate, spécialiste du droit d’asile, chargée de mission en Tchétchénie pour l’ACAT-France en 2002.  Anne Le Huérou est sociologue, doctorante associée au CADIS (FHFSS/CNRS). Spécialiste de la Russie, elle travaille notamment sur les répercussions du conflit tchétchène sur la société russe. Elle est également co-auteur du rapport « Migrations en Russie. Populations fragilisées, premières victimes des crises politiques externes et internes » qui est le résultat d’une mission effectuée avec Amandine Regamey,  pour la FIDH et l’association russe « Assistance Civique » effectuée à Moscou en mars 2007.

SOIRÉE DE CLOTURE
Samedi 19 avril 2008
A partir de 19h30 – Cosmopolis
Pour clôturer cette manifestation, nous vous invitons à une soirée festive autour d’un repas Caucasien ! Au programme notamment, chants et contes du Caucase avec le duo Zmala, (Lucie Galibois et François Grimaud). Zmala possède un répertoire unique de plus de cent pièces et chansons jouées dans plusieurs langues, apprises au gré des rencontres.  Leur manière est celle des musiciens voyageurs dont le style, toujours en évolution,  se forge au contact d’artistes d'origines très diverses (Scandinavie, Europe de l'Est et de l'Ouest, Caucase...).  Nourris de ces influences, ils perpétuent la tradition  d’une musique véritablement vivante et personnelle,  et élaborent également leurs propres compositions.
Entrée payante : prix libre
Réservation (conseillée) : 06. 28. 72. 79. 39 - 06.21.29.24.57 ou billetterie sur place le soir même (dans la limite des places disponibles).

EXPOSITIONS
Du jeudi 3 au samedi 19 avril
COSMOPOLIS
Du lundi au vendredi : de 13h30 à 18h00
Le week-end : de 14h à 18h LES OUBLIÉS DU PIPELINE
Photographies de Grégoire Eloy

Long de 1,760 km, le BTC est le deuxième oléoduc au monde. Il acheminera au rythme d'un million de barils par jour les réserves de brut de la Caspienne vers les ports de la Méditerranée en traversant l'Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie. Ce nouveau tuyau sera alimenté pendant 30 ans par les gisements offshores azéris exploités par BP. Le partage des profits de ce contrat d'exploitation fera de l'Azerbaïdjan le pays le plus riche du Sud Caucase. Le pipeline permettra à la Géorgie de tenter de s'affranchir un peu plus de son voisin  russe et fera de la Turquie une plateforme incontournable d'export de ressources énergétiques. Il est surtout un moyen pour l'Europe et les États-unis de s'affranchir de l'intermédiation russe.
Mais pendant que l'or noir s'écoule sous les villages et les routes du Sud Caucase et de la Turquie, toute une frange de la population tente de survivre sur les ruines des multiples guerres ethniques et indépendantistes des années 90, déclenchées par l'éclatement du « ciment » soviétique. Abkhazie, Ossétie, Haut-Karabakh, autant de territoires non reconnus, autant de conflits qui jetteront plusieurs millions de déplacés sur la route en quelques mois. Aujourd'hui ils sont environ 600,000 déplacés du Haut-Karabakh, 250,000 réfugiés d'Abkhazie et d'Ossétie qui hantent toujours des trains de marchandises, des immeubles insalubres, des hôtels à l'abandon, plus de 14 ans après la fin de ces conflits.Un reportage réalisé en 2006 par Grégoire Eloy  le long de l’itinéraire du pipeline à travers l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie afin de dresser un état des lieux social de ces « oubliés du pipeline ».

DEBOUT SUR LES RUINES
Marcho Doryila
Avec le soutien d'ECHO et Handicap International
Photos de Cyril Letourneur

Ils sont jeunes. Ils sont Tchétchènes. Ce sont des enfants de la guerre. Rescapés d'un conflit de dix ans qui a ravagé leur pays et fait dans sa violence démoniaque plus de 200 000 morts (20% de la population tchétchène). Ils sont vivants. Mais mutilés à vie. Un bombardement ou l'une des mines antipersonnel qui truffent le sol du pays entier, a emporté un morceau de leur chair, de leur bonheur de vivre et de leurs vingt ans. Une femme tchétchène a fait de leur cause son combat exclusif. Six ans déjà que Rayana et son équipe tiennent par les épaules ces jeunes fracassés par la guerre. Avec une association dont le nom évoque autant le cri d’alarme que l'élan salvateur, "Spasiom Pakalenie", "Sauvons la génération!", elle prend en main leur réhabilitation physique, les aide à retrouver leur autonomie en les appareillant et le goût du vivre grâce à un soutien constant, qui s'étend aussi à leurs familles. Elle s'obstine. Ils renaissent. Portraits d'espoir.
 ETRE DE NULLE PART
Photographies de Rena Effendi

Le cessez-le-feu de 1994, ayant mis fin au conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie qui s’est déroulé dans la région de Nagorno-Karabakh, a donné lieu à un certain nombre de projets de résolution irréalistes sur le plan politique. Sur la scène internationale, le conflit a perdu de son caractère d’urgence et n’attire plus l’attention des médias. Or, les effets de ce conflit continus d’affecter ceux qui l’ont vécu, mais aussi la jeune génération dont les enfants naissent non comme citoyens d’Azerbaïdjan mais sous le statut d’Internally Displaced People. Plus de 600 000 personnes vivent encore dans les camps IDP faits de wagons de train, d’abris de fortune, d’écoles publiques, d’immeubles inachevés et autres logements improvisés. Ces populations marginalisées ont longtemps espéré que leur terre soit libérée et que les familles puissent retourner chez elles.

POPULATIONS OUBLIÉES AU SUD CAUCASE
Photographies de Justyna  Mielnikiewicz

L'effondrement de l'Union soviétique a touché la totalité des habitants du Caucase du Sud,  tout comme les conflits séparatistes dans la région au début des années 1990: l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud en Géorgie, le Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Aucun de ces conflits n’ont encore été réglé. Leurs histoires n’ont jamais été véritablement documentées et sont bien souvent ignorées.
Près de deux décennies après les accords de cesser le feu, environ un million de personnes sont toujours déplacées et beaucoup continuent de vivre dans des conditions déplorables. La région demeure très instable en dépit d'une relance récente de l'activité économique dans chacun de ces pays. Une absence de dialogue provoque une atmosphère de méfiance et il existe de nombreux  préjugés entre ces gens qui sont pourtant voisins les uns des autres. 
Dans certains cas, ces personnes sont utilisées à des fins  politiques, tandis que dans d'autres cas, ils sont tout simplement oubliés, séparés par des frontières arbitraires, partageant le même sort que leurs prétendus ennemis. Cette histoire révèle comment la diversité ethnique est à la fois un grand trésor pour le  Caucase du Sud, mais aussi sa plus grande malédiction.

CARNET D’UN VOYAGE ENTRE ECHANGES CULTURELS ET RE NCONTRES SOLIDAIRES…
Dessins de Jérôme Guerry

… à bord de la caravane Babel Caucase du 15 avril au 31 mai 2007, dessiné en Italie, Grèce, Turquie, Géorgie, Azerbaïdjan, Ukraine et Pologne par Jérôme GUERRY.
« Ce carnet m’a permis de communiquer avec les personnes rencontrées, de partager avec elles un moment de création, de montrer que nous sommes proches les uns des autres, de raconter que les lieux, les visages font partie d’un tout qui n’est pas qu¹un rêve ».  Jérôme Guerry
 

MAISON DES CITOYENS DU MONDE

Du 3 au samedi 19 avril (pas le dimanche)

8 rue Lekain  44 000 NANTES

« CHECHNYA. THE FINAL SOLUTION »
Une exposition du comité Pologne - Tchétchénie

Présentée au Parlement européen de Bruxelles en octobre dernier, elle avait été précipitamment fermée sans justification réelle. Les photos témoignent des crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés en Tchétchénie.


UNIVERSITE DE NANTES
Du 4 au 20 Avril
Galerie de la faculté d'Ontologie, arrêt Hôtel Dieu

«CAUCASE COTE SUD»

Exposition -reportage réalisé par l'équipe de La Pèch', association de solidarité internationale.
Ce petit guide d'introduction vous propose de découvrir trois pays du Caucase Sud: l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie. Au travers d'une vingtaine de panneaux, l'exposition présente les différentes facettes de ces pays: l’histoire, la géopolitique, les habitants et les paysages, et propose une vision d'ensemble de la région, réputée pour la richesse de sa culture. L'exposition est un projet collectif : elle a été réalisée par un groupe de travail international. (sur le programme, il y a un blanc, ce n’est pas à la suite. Il faut le mettre à la suite).  Les membres de La Pèch' se sont basés sur leurs propres documents, photos, interviews recueillis au cours de leurs voyages dans le Caucase, en 2004 et en 2006, aussi bien que sur les documents et témoignages envoyés par nos partenaires géorgiens, arméniens et azéris.

COSMOPOLIS
Accueil
Du lundi au vendredi
De 13h30 à 18h00
Le week-end de 14h à 18h
Passage Graslin, 18 rue Scribe – 44 000 Nantes
Tél : 02.51.84. 36.70
Pour plus d’infos : Tél : 06.21.29.24.57  /  06 28 72 79 39

14:40 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2008

Concert

171404_pic_thumbA Bruxelles 

Dudukner

From Istanbul to Yerevan

Le 23 avril 2008 - 20h


Il n’y a pas d’instrument qui incarne mieux le son de l’Arménie que le duduk, un des ancêtres des instruments à anche double. Le groupe Dudukner, qui n’est autre qu’un quatuor de duduk, voit le jour en 1998, en 2001 le groupe enregistre son premier album. Le répertoire s’inspire surtout du riche patrimoine légué par les compositeurs arméniens (Komitas, Yekmalian, Pahlavuni, Shnorhali), mais il il s’attarde aussi aux interprétations d’auteurs de musique classique (Bach, Mozart, Rakhmaninov, Gershvin) et d’auteurs plus contemporains. Pour ce concert, l’attention sera plutôt portée sur la musique traditionnelle populaire et religieuse.

Tarif : 9 
Lieu : Salle Molière - Galerie de la Porte de Namur, Bruxelles
Mail : info@muziekpublique.be
Site web : http://www.muziekpublique.be
Tél. : 02-217.26.00

18:45 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/03/2008

Cinéma

Dans le cadre du Festival de Films de Femmes de Créteil, 2e projection de :

 BIRLYANT, UNE HISTOIRE TCHETCHENE – le vendredi 21 mars à 16h00de Helen Doyle, Documentaire, 80', 2007, Béta num, CANADA  

BirlyantBirlyant Ramzaeva voit sa vie éclater à cause de la guerre en Tchétchénie. Son chant et sa musique sont ses seules armes. Le poète et dramaturge Makkal Sabdoulaev, le grand amour de sa vie, est aussi son mentor. Avant de disparaître en juillet 2000, enlevé par les forces russes, il signera plusieurs des textes mis en musique par Birlyant. L’histoire de cette femme simple présente, sous un angle particulier, une vision différente du conflit tchétchène, des conséquences de la guerre et du destin tragique d’un peuple.

 

Adresse : Place Salvador Allende – Créteil

Accès : En Métro ligne 8 : Créteil Préfecture (Terminus), traversez le centre commercial et sortir porte 25

En voiture : Porte de Bercy, autoroute A4, Nancy-Metz,bretelle Créteil/Sénart, direction Créteil-Centre, puis Mont-Mesly, puis Hôtelde Ville - Maison des Arts

15:22 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Danses

nartey11

L'association Marcho Doryila nous invite à participer à la fête de clôture du festival international de film de femmes de Créteil, Le  groupe de danse NARTEY fera une représentation des danses circassiennes le samedi 22 mars, à partir de 20h30, à la "Maison des Arts".

Plus d'informations sur
www.nart-france.com

 

Adresse : Place Salvador Allende – Créteil

Accès : En Métro ligne 8 : Créteil Préfecture (Terminus), traversez le centre commercial et sortir porte 25

En voiture : Porte de Bercy, autoroute A4, Nancy-Metz,bretelle Créteil/Sénart, direction Créteil-Centre, puis Mont-Mesly, puis Hôtelde Ville - Maison des Arts

15:17 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2008

Festival

fly recto copi1 (2)

 

fly-verso-copi1
Attention : les courts-métrages seront projetés le 27 avril, 14h30, et non le 28 comme annoncé ci-dessus
Une représentation supplémentaire de "Au-delà de l'océan" aura lieu le 27 également, à 20h30

15:29 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |