24/05/2007

Librairie

Livres

 

Géorgie. Sortie d’empire

 

par Silvia Serrano

 

51SOsCiWRGL 

Tbilissi, novembre 2003 : Édouard Chevarnadzé, président en exercice, ancien premier secrétaire du parti communiste géorgien et dernier ministre des Affaires étrangères de Mikhaïl Gorbatchev, se voit contraint de remettre sa démission…

 

Faut-il voir dans la « révolution des roses » un coup d’État préparé en sous-main et motivé par des considérations stratégiques ? Les nouveaux États seraient-ils condamnés à n’être que le jouet des « volontés impériales » ? Pré carré de la Russie, poste avancé des États-Unis ou nouveau voisinage de l’Europe, où en est le Caucase ?

 

Prise en étau entre les « Grands », la Géorgie offre un éclairage exemplaire sur les difficultés d’une accession à l’indépendance. Sa volonté d’affranchissement de la tutelle russe la conduit à nouer des alliances jugées tout aussi aliénantes, alors même qu’elle cumule depuis les années 1990 l’ensemble des problèmes apparus dans l’espace post-soviétique : conflits ethniques, effondrement économique, troubles sociaux…

 

Un ouvrage indispensable pour ceux qui veulent comprendre les politiques étrangères des petits États et l’importance des identités nationales dans la sortie d’empire.

 

Paris : CNRS éditions, 2007, 338 p.

13:39 Écrit par Roustaveli dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.