19/10/2005

Librairie

LE PRISONNIER DU CAUCASE ET AUTRES NOUVELLES, voilà le titre du dernier ouvrage de l’écrivain russe Vladimir Makanine (que, paraît-il, on ne doit plus présenter…), sorti chez Gallimard il y a quelques mois.

 

Je ne l’ai pas encore lu mais dites-m’en donc des nouvelles…

 

Résumé :

Quelle place la beauté peut-elle trouver au milieu de la guerre  ? Qui, des deux adversaires, est le prisonnier de l'autre, dans un conflit comme celui du Caucase  ? Telles sont les questions abordées par Vladimir Makanine dans la nouvelle titre de ce recueil, à travers l'histoire d'un soldat russe fasciné par son jeune prisonnier caucasien. Si la toile de fond du récit - l'enlisement militaire russe dans le Caucase - est d'une actualité politique brûlante, « Le prisonnier du Caucase » est avant tout une magistrale leçon de littérature, un texte d'une force visionnaire indiscutable, reconnu comme tel dès sa publication.

Dans « La lettre A », Makanine revient sur le passé soviétique du pays, en décrivant la lente décomposition d'un camp du goulag en Sibérie. « Une bonne histoire d'amour », qui clôt le recueil, brosse le portrait d'un couple cynique et arriviste qui, après avoir subi de plein fouet les bouleversements de l'Histoire russe, cherche à se faire une place dans la nouvelle société...

Ces nouvelles composent une brillante radioscopie de la Russie d'aujourd'hui, mais nous interrogent aussi sur la place que nous accordons à la beauté et aux sentiments dans nos vies. Vladimir Makanine, un des grands maîtres de la littérature russe contemporaine, fait une nouvelle fois la preuve de l'étendue de son immense talent. 


17:44 Écrit par Roustaveli | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.